Eau Potable pour Ecoles et Centres de Santé au Bénin (EPECS)

Depuis 2009, ce projet vise l'accès durable aux services d'approvisionnement en eau potable, d'hygiène et d'assainissement et couvre à ce jour une centaine d'écoles primaires publiques et une vingtaine de centres de santé en milieu rural dans 9 communes du Nord Bénin

OBJECTIF

Approvisionner en eau potable les écoles et les centres de santé des zones défavorisées à partir des ouvrages d'eau existants et/ou construits, partagés avec les communautés locales et renforcer les capacités locales en matière de gestion de l'eau potable, de l'hygiène et de l'assainissement.

1. L'accès et la gestion des ouvrages d'eau et d'assainissement sont améliorés de façon équitable et durable
  • Réhabilitation/construction : les écoles et les centres de santé ciblés sont équipés en infrasturctures d'eau potable, d'hygiène et d'assainissement fonctionnelles (forages, mini réseaux, urinoirs, incinérateurs, fosses à déchets liquides, postes d'eau et dispositif de lavage des mains)
  • Les capacités organisationnelles et institutionnelles des acteurs impliquées dans la gestion durable des services de l'eau potable et assainissement sont consolidées (des Associations de Consommateurs d'Eau Potable, des délégataires, des agents de santé, des maîtres des écoles, des utilisateurs de Tippy-Tap etc.)
  • Les acteurs des écoles, des centres de santé et les communautés à proximité adopent des bonnes pratiques d'hygiène et d'assainissement de façon durable.
2. Les expériences et les résultats du projet servent de référence pour l'adoption de stratégies et politiques liés au secteur de l'eau et de l'assainissement.
  • Les expériences réussies en E&A sont évaluées, capitalisées et diffusées
  • Les résultats du projet alimentent le dialogue politique au sein des plateformes sectorielles d'eau et d'assainissement au niveau départemental et national.

RESULTATS ATTEINTS DE 2009 à 2014

Personnes touchées : 137.000

1.  Réalisation des ouvrages d'eau potable et équipements d'assainissement
  • dans 125 écoles et 28 centre de santé
  • 28 modules d'urinoirs, 17 incinérateurs
  • 20 fosses à déchets liquides
  • 395 postes d'eau et 67 dispospositifs de lavage des mains introduits dans les écoles
  • 50 forages
2.  Accompagnement et renforcement des acteurs
  • 100 jardins scolaires servant de lieu d'apprentissage aux écoliers (20.000 écoliers et environ 400 enseignants touchés)
  • 5 ACEP (Association des consommateurs d'Eau Potable) fonctionnels
  • 18 artisans réparateurs avec un contrat pour la réparation des ouvrages
  • 513 délégataires mis en place et formés (18% de femmes)
  • 12 centres de santé équipés en kits wata pour la production du chlore actif
  • 150 agents de santé touchés par les formations sur la gestion durable des déchets bio médicaux. 
  • 320 Tippy Tap répliqués au niveau ménage pour le lavage des mains par les écoliers formés

APPROCHES INNOVANTES

Les écoles bleues
Les "écoles bleues" sont des écoles qui regroupent tous les points forts développés par le projet comme l'environnement et la santé (reboisement, pépinière et maraîchage); les ouvrages et équipements d'hygiène de base (latrine, urinoirs, fosse à déchets, dispositifs lagave de mains, poste d'eau potable) ; les bons comportements en hygiène (lavage de mains, entretien des latrines, des urinoirs et du cadre scolaire et la gestion es déchets) et enfin l'accès à l'eau potable (mini-réseaux et/ou forages équipés de pompes manuelles).

La maîtrise d'ouvrage communale
Le projet applique les principes de la maîtrise d'ouvrage communale et accompagne les communes dans ce rôle et facilite les mécanisemes d'entretien des infrastructures avec des artisans réparateurs en tenant compte de la stratégie nationale d'approvisionnement en eau potable, des texte de la décentralisation et des réformes dans le secteur eau.

Le kit WATA
L'appareil WATA produit un concentré de chlore actif à partir d'eau salée, par électrolyse. Il est conçu pour produire de 2 à 10 litres de concentré par procédure. Il se branche sur panneau (puissance Minimum 50W) ou batterie. Le Wata permet de faire la chloration de l’eau de boisson, la désinfection et le nettoyage. Pour la chloration de l’eau de boisson la quantité de concentré de chlore actif nécessaire au traitement de l’eau dépend de la qualité initiale de l’eau. Pour une eau de qualité moyenne, 1 litre de concentré produit par WATA permet de traiter environ 4m3 (4.000 litres) d’eau.

Fiche projet EPECS 2014

BUDGET de la phase II : (Période 2014 - 2017) 982.000 CHF

PARTENAIRES FINANCIERS

Logos partenaires financiers

CONSORTIUM

Logos consortium

FICHE PROJET / CAPITALISATION / TEMOIGNAGES

Fiche projet Epecs

VIDEO PROJET EPECS